UBS a obtenu la première autorisation pour ouvrir sa propre banque en Chine. Celle-ci devrait débuter ses activités d’ici à six mois, a indiqué à l’agence Reuters David Li, responsable de la Chine pour le numéro un bancaire suisse.

Les banques doivent obtenir une autorisation en deux phases pour exercer en Chine, une démarche administrative longue et complexe. David Li compte décrocher le feu vert définitif d’ici à six mois. Le responsable d’UBS escompte une progression continue des activités de gestion de fortune en Chine. Le marché de la clientèle très fortunée affiche une croissance annuelle de 30 à 40%, précise-t- il. Avec sa propre banque sur place et des co-entreprises, UBS veut se déployer plus efficacement dans l’empire du Milieu.

Les banques étrangères manifestent un vif intérêt pour la Chine depuis le début des années 2000. Leur part de marché reste encore toutefois très faible. Les établissements étrangers sont pénalisés par une réglementation stricte par rapport à leurs concurrents chinois.