UBS pose enfin les pieds à Pékin

Gestion Déjà franchisée en Chine, la banque s’offre une vitrine de plain-pied dans la capitale

A présent, UBS a pignon sur rue dans la capitale chinoise. La banque a ouvert la semaine dernière une vitrine de plain-pied destinée à ­accueillir une riche clientèle privée locale, dans le quartier central des affaires de l’est de Pékin. Ces nouveaux bureaux sont situés au rez-de-chaussée de la tour China Central Place, un centre commercial doté notamment d’une piscine et de deux hôtels de luxe.

C’est une première du genre dans la partie continentale du pays. Voir carrément dans la région Asie-Pacifique, d’après un communiqué en anglais de l’établissement. A en croire certains analystes, disposer de locaux au niveau du trottoir en Chine est une pratique suffisamment rare pour être saluée.

Plus d’une quarantaine de banques étrangères ont déjà créé des filiales en Chine pour tirer parti de la croissance de la seconde économie mondiale. Pour UBS aussi, ce pays représente un des marchés les plus porteurs au monde. «C’est le deuxième plus important», précise Kathryn Shih, directrice d’UBS Wealth Management Asia Pacific.

Les nouveaux locaux réaménagés de Pékin viennent compléter le dispositif du numéro un bancaire suisse déjà présent dans la partie ouest de la métropole chinoise. UBS y détient depuis 2012 une filiale propre de droit local, soit une première à l’époque selon la banque, afin de traiter des affaires en yuans-renminbis, dans des domaines clés telle la gestion de patrimoine.

Concentration de milliardaires

L’ouverture de ce quartier général a depuis été ponctuée par un déploiement progressif sur le territoire chinois. «Nous prévoyons d’ouvrir une autre filiale à Shanghai, l’année prochaine», indique une porte-parole de l’établissement qui emploie plus de 500 salariés en Chine continentale.

Objectif affiché d’UBS, présente également à Guangzhou, à Shenzhen ou à Hangzhou: devenir la référence bancaire pour les individus les plus fortunés en Chine. Le marché est estimé à plusieurs milliards de dollars. L’actif minimum requis pour être client chez UBS (China) est, selon le site Chine.org, d’un peu moins d’un million de francs.

Selon la banque helvétique, la Chine compte le plus grand nombre de milliardaires après les Etats-Unis, avec un total de 301 personnes en 2014, dont 190 cumulant plus de 440 milliards de dollars rien que sur la partie continentale du pays. Et d’après le Hurun Report 2014, Pékin abriterait la plus forte concentration de super-riches du territoire, soit 192 000 individus (17,6% des millionnaires).