UBS a enregistré l’an dernier sa meilleure performance financière depuis 2015, notamment grâce à un solide dernier trimestre. Dans le contexte de pandémie mondiale, la banque a atteint ou dépassé tous ses objectifs de croissance et de revenus, s’est félicité Ralph Hamers, qui a présenté mardi ses premiers résultats en tant que directeur général. Le bénéfice net a bondi de 54% sur un an, à 6,6 milliards de dollars (5,87 milliards de francs). Dans l’ensemble de ses activités, UBS a attiré plus de 100 milliards de dollars de nouveaux capitaux, dont 43,3 milliards dans la gestion de fortune internationale et l’asset management. Le dividende prévu au titre de 2020 s’élève à 0,37 dollar contre 0,73 dollar pour 2019. La banque a dégagé un rendement des fonds propres de 17,6% l’an dernier.

Lire aussi: A peine entré en fonction, le patron d’UBS est poursuivi aux Pays-Bas