La banque ambitionne d’ici trois à cinq ans d’atteindre un bénéfice annuel avant impôts de près de 15 milliards de francs, a-t-elle indiqué mardi dans un communiqué diffusé en prélude à la journée des investisseurs.

L’UBS vise également un ratio charges/produit de 65-70% et un rendement des fonds propres de 15-20%. Reste que la réalisation de ces objectifs est tributaire de l’évolution des marchés et des changements du cadre réglementaire.

»La transformation entreprise est fondamentale et ne sera pas rapide, mais je suis déterminé à tout mettre en oeuvre pour que la réussite de l’entreprise soit durable et ne se limite pas à satisfaire uniquement des attentes à court terme», a commenté le patron de l’UBS, Oswald Grübel, cité dans le communiqué.

compléments suivront/synthèse fin ap-midi