L’indicateur demeure pourtant depuis neuf mois sous sa moyenne pluriannuelle de 1,50, relativise mardi la banque dans sa statistique mensuelle. Malgré une «modeste» expansion de la consommation des ménages, UBS avertit que les mois à venir s’annoncent difficiles en raison de la dégradation économique.

L’indicateur est calculé à partir de cinq sous-indices: ventes de voitures neuves, activité dans le commerce de détail, nombre de nuitées à l’hôtel de résidents helvétiques en Suisse, indice du moral des consommateurs ainsi que volume des transactions par carte de crédit générées via UBS dans des points de vente en Suisse.

La banque ne prévoit pas d’amélioration de la situation avant l’année prochaine. Après une croissance de la consommation privée de 1,7% l’an dernier, UBS prévoit un modeste + 0,4% pour 2009.