Le spécialiste vaudois des données scientifiques Sophia Genetics, la chaîne de restaurants végétariens Tibits ou le concepteur de textiles technologiques HeiQ… En vingt-cinq ans, le concours zurichois Venture (que l’on peut traduire par audace ou aventure) a su détecter de nombreuses start-up helvétiques à succès et estime avoir contribué à la création de 15 000 emplois dans le pays. Physicien de formation, Ulrich Looser en est l’un des initiateurs. Pour Le Temps, il pose un regard d’initié sur la «start-up mania» qui s’est emparée du pays depuis une dizaine d’années.