Dark web

Un «Amazon de la drogue» fait florès en Russie

Le trafic de drogue en Russie a pratiquement été monopolisé par le magasin en ligne du dark web. La police semble impuissante à mettre un terme à sa croissance exponentielle

Mettez à jour vos clichés sur la Russie: la consommation d’alcool a été presque divisée par deux depuis 2003, annonçaient triomphalement les autorités début octobre. C’est avec moins d’emphase que, mi-novembre, la police russe a annoncé coup sur coup la découverte de deux gros laboratoires clandestins fabriquant des drogues de synthèse. Le premier, camouflé dans une ferme située à 100 km au sud de Moscou, aurait fabriqué 1,5 tonne* de drogues de synthèse, selon la police. Le second, près de Saint-Pétersbourg, abritait 5,8 tonnes de produits «précurseurs» servant à la fabrication d’alpha-PVP, un puissant hallucinogène.

Lire aussi: Une drogue mutante frappe la jeunesse russe