L’un des hauts responsables du négociant genevois Trafigura a été arrêté à l’aéroport de Pékin le 1er juin. Li Bo, racontent plusieurs médias américains, dirige le bureau de représentation chinois du troisième trader en pétrole dans le monde.

De nationalité singapourienne, Li Bo a été arrêté ce lundi par la police chinoise alors qu’il s’apprêtait à réaliser un voyage d’affaires à Singapour, confirme une source proche du dossier. Aucune charge n’a été retenue contre lui, mais il reste en détention. La loi chinoise permet de détenir quelqu’un pendant sept mois sans inculpation.

Cette arrestation illustre l’escalade des tensions commerciales entre le négociant et plusieurs sociétés chinoises. Selon Bloomberg, le conflit porte sur une fraude présumée de 32 millions de dollars dans le négoce d’essence. Cette arrestation serait la démonstration des pressions qu’exercent les autorités chinoises sur Trafigura.

Un autre employé de l’entreprise, Tian Meng, avait été arrêté l’année passée à Cangzhou, pour une participation présumée dans cette affaire de fraude. Il avait passé plusieurs mois en prison, avait rapporté l’agence Reuters.

Contacté, Trafigura n’a pas souhaité commenter cette information.