Les cours du brut n’avaient plus connu une telle hausse depuis la guerre du Golfe, en 1991. A la suite des attaques de samedi contre l’infrastructure pétrolière saoudienne, les cours mondiaux du pétrole ont bondi de 10% lundi, autour de 66 dollars le baril, après avoir connu un pic de hausse de 20%. En France, les médias ont annoncé lundi une probable hausse de 5 centimes d’euro des prix des carburants.

Lire aussi: Riyad affiche ses faiblesses