Un simple citoyen pourrait faire échouer un projet numérique suisse. Et l’enjeu est énorme. Il s’agit non seulement du méga contrat de 110 millions de francs octroyé par la Confédération à cinq prestataires cloud étrangers. Mais aussi du transfert de nos données hors de Suisse. Cette semaine, le Tribunal fédéral a accepté le recours d’un citoyen contre cette adjudication, soupçonnant qu’elle ait été effectuée sans base légale. Une décision qui pourrait, à l’extrême, annuler totalement ces contrats.