Swissquote diversifie ses activités et part à la conquête des épargnants. Le leader suisse du négoce boursier sur Internet a annoncé jeudi à Zurich le lancement d'un compte d'épargne à des taux d'intérêt défiant la concurrence. UBS et la Banque Cantonale Vaudoise proposent des taux d'intérêt qui atteignent respectivement 0,875% et 1%.

«Notre taux de base annuel s'élève à 1,61% pour un compte en francs suisses, à 2,53% pour un compte en euros. Il est crédité chaque mois. Nos conditions sont nettement meilleures que les autres établissements bancaires en Suisse, car nous n'avons pas la même structure de coûts. Nous n'offrons certes pas les mêmes services, mais les tarifs pratiqués par la concurrence nous offrent la possibilité d'attirer de nouveaux clients. Le marché de l'épargne en Suisse s'élève à 300 milliards de francs», a souligné Marc Bürki, patron de Swissquote.

Un franc pour démarrer

Pour ouvrir son compte d'épargne, le client doit disposer d'un franc. Il utilise un portail différent de celui du négoce de titres. «Nous voulons attirer une nouvelle clientèle, autre que celle de notre principale activité. Nous ne voulons émettre aucun objectif financier», affirme Michael Ploog, responsable financier de Swissquote. A tout moment, le client peut connaître en quelques clics de souris l'état de son compte. S'il veut des intérêts plus élevés, il peut effectuer un placement fiduciaire, autrement dit auprès d'établissements tiers, à partir de 1000 francs et pour une période variant de 1 à 12 mois. «Pour limiter les risques, nous ne choisissons que des établissements au bénéfice d'une notation AA et nous les mettons en concurrence. Les clients profitent ainsi d'un taux d'intérêt d'au moins 2,56%. Il est ajusté quotidiennement en fonction de l'évolution du marché obligataire. Swissquote agit en tant qu'intermédiaire et prélève une commission de 0,25% à 0,5% sur le placement, selon que la durée atteint 1, 2, 3, 6 ou 12 mois», a expliqué Marc Bürki.

En cas de difficultés financières qui pousseraient le client à rompre son contrat sur le placement fiduciaire, il peut immédiatement retirer 90% de ses avoirs. Il devra s'acquitter d'une taxe à 3% du prélèvement. «Nos conditions sont bien meilleures que dans les banques», assure Marc Bürki.

Pour le patron de Swissquote, le lancement du compte d'épargne permet de diminuer la volatilité du négoce de titres, soit l'activité principale du groupe employant 238 collaborateurs. Le marché a très bien accueilli la nouvelle stratégie. Dans un marché haussier, le titre Swissquote a grimpé jeudi de 4,7% à 50 francs.