Moore Park Investments, l'une des sociétés du financier bâlois Dieter Behring, actuellement sous les verrous, disposait de comptes dans de très nombreuses banques. Sarasin, en Suisse; Centrum Bank, Verwalstung und Privat Bank, LGT Bank et Frick & Co au Liechtenstein; Bank & Trust et SG Hambros aux Bahamas. Mais c'est semble-t-il avec La Poste que Dieter Behring préférait travailler.

La Poste a confirmé l'existence d'un compte jaune ouvert au nom de Moore Park Investment jusqu'au milieu de l'année 2003. Ce compte a joué un rôle important dans les malversations reprochées à Dieter Behring, selon la NZZ am Sonntag qui cite l'avocat bâlois Peter Weibel et Arthur Buck, un financier de Fricktal. Ces deux anciens partenaires de Dieter Behring sont également impliqués dans l'affaire. Ils assurent que l'argent qui transitait sur le compte postal alimentait les caisses de Dieter Behring. Ce dernier doit répondre de la disparition de plusieurs centaines de millions de francs confiés par des investisseurs trop crédules. Des enquêtes pénales ont été ouvertes contre Dieter Behring par le Ministère public de la Confédération et les cantons de Bâle-Ville et Zurich.