Intitulée «Maîtriser la composante économique de la médecine»*, la nouvelle formation débutera en janvier à Genève. Elle entend apporter aux médecins indépendants les outils de management leur permettant d'«optimaliser leurs revenus et la gestion de leur cabinet, sans sacrifier à l'éthique médicale», ainsi que le précise Raphaël Cohen, concepteur du programme, qui a été mis sur pied en collaboration avec l'Association des médecins du canton de Genève (AMGE). «Nous souhaitons leur apprendre à se poser, et à poser aux experts, les bonnes questions.» Le cursus de formation continue comprend une dizaine de modules d'une durée de trois heures chacun, que le médecin intéressé peut suivre en bloc ou séparément, selon ses besoins spécifiques. Le programme aborde des thèmes tels la gestion des patients, ou comment les fidéliser, l'analyse du potentiel économique d'un nouveau traitement, la planification de la retraite et la cession d'un cabinet, les aspects juridiques du métier ou la gestion des collaborateurs.

Le (futur) médecin-entrepreneur apprendra également en cours de programme à optimaliser sa charge fiscale: quelles sont les déductions possibles, les bases de la TVA, les pièges à éviter et les réponses à apporter à l'administration fiscale. Autre aspect intéressant de cette nouvelle formation: elle permet d'obtenir un certain nombre de crédits reconnus par la Société médicale et l'Association des médecins du canton de Genève, comptant pour la formation continue obligatoire imposée chaque année aux hommes de l'art. Et last but not least, contrairement à la plupart des formations offertes plus ou moins gratuitement aux médecins, celle-ci a un coût. Suivie dans son intégralité, elle revient à 2000 francs. «C'est peu de chose, estime Raphaël Cohen, en comparaison du coût d'une erreur de gestion ou des économies ainsi réalisées.»

*Informations et inscriptions

jusqu'au 20 décembre 2002: http://www.amge.ch