Tout a commencé dans un château du XVIIIe siècle, Schloss Hernstein, à trente kilomètres de Vienne, qui sert aujourd’hui de lieu de réception pour des mariages. C’est là que, durant l’été 1967, des Autrichiens ont reçu, en pleine guerre froide, une délégation de Soviétiques pour discuter d’un contrat de livraison de gaz russe. Le début d’une longue relation entre un pays riche en méthane et l’Europe, dont l’appétit gazier n’a cessé de s’enrichir depuis.