encadré

Un double accord d’échange automatique

Les paradis fiscaux britanniques se rallient à notre stratégie de transparence fiscale, s’est réjoui jeudi le ministre britannique des Finances, George Osborne. Après les îles Caïmans, les îles Vierges britanniques, Anguilla, les Bermudes, Montserrat et les îles Turques-et-Caïques ont conclu un double accord de partage automatique d’informations bancaires: bilatéral avec Londres, multilatéral avec la France, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne. Les noms, adresses et dates de naissance de détenteurs de comptes dans ces juridictions, ainsi que les numéros de comptes, soldes et transactions, seront automatiquement échangés. «Les informations sur certains comptes détenus par des trusts sont aussi concernées», précise le Trésor. L’île de Man a annoncé son intention de se rallier à l’accord, et Guernesey aurait «un intérêt fort». La position de Jersey – qui dit vouloir échanger des informations avec le fisc britannique – reste incertaine.

Publicité