Indépendant de l'administration fédérale, le fonds de compensation de l'AVS (assurance vieillesse et survivants) est géré depuis Genève, à deux pas de la place du Molard. De son bureau vitré, qui offre une agréable vue sur la Rade et le haut du Jet d'eau, Eric Breval en a profondément remanié le fonctionnement. En poste depuis le 1er décembre 2003, cet ancien de Gérifonds (groupe BCV), analyste financier et expert en hedge funds, lui a donné le souffle anglo-saxon des marchés financiers. S'il ne communique pas son salaire, Eric Breval assure avoir renoncé à une partie significative de sa précédente rémunération pour la satisfaction qu'il éprouve à servir l'AVS. Né aux Etats-Unis, diplômé de HEC Lausanne et du MBA finance de la Duke University, il est aussi membre de la Fondation Leenaards à Lausanne. Quarante-cinq ans cette année, marié et père de deux enfants, il possède trois passeports: suisse, américain et italien.