L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a choisi deux fondations, dont l’une genevoise, pour aider la levée de capitaux afin de lutter contre le coronavirus dans le monde. La Swiss Philanthropy Foundation recueille des dons d’individus et d’entreprises en Suisse et en Europe, tandis que la Fondation des Nations unies en fait de même aux Etats-Unis. Avec cette initiative lancée le 13 mars, l’OMS vise un montant de plus de 650 millions de dollars pour financer la prévention et les soins contre le Covid-19. Plus de 72 millions de dollars de promesses de dons ont déjà été enregistrés au niveau global. Google et Nike figurent parmi les 170 000 donateurs.

«Nous mettons notre infrastructure et notre savoir-faire à disposition de cette initiative et des donateurs pour faciliter la collecte de dons et les transmettre à l’OMS, détaille Etienne Eichenberger, président de la Swiss Philanthropy Foundation. Nous informons le public de cette levée de fonds, mais sans faire de campagne en tant que telle.»

Lire aussi:  Yves Daccord (CICR): «Cette pandémie nous pousse à penser l’impensable»

Facebook, Google, Nike parmi les donateurs

Créée en 2006, la Swiss Philanthropy Foundation est une fondation abritante, ce qui signifie qu’elle permet à des donateurs de contribuer aux causes qu’ils souhaitent soutenir en leur évitant de créer leur propre fondation et en mutualisant les frais de transactions. Quelque 17 millions de francs ont ainsi été distribués l’an dernier via cette fondation, selon Etienne Eichenberger.

Lire également:  La polémique des «pandemic bonds»

Avec les fonds collectés, l’OMS veut notamment fournir du matériel de protection pour le personnel de santé et créer des unités de soins intensifs dans les pays les plus vulnérables ou accélérer la recherche de traitement ou de vaccin. Parmi les 170 000 donateurs comptabilisés à ce jour figurent les multinationales Facebook, Google, Nike ou H&M.

Explorez le contenu du dossier