Un milliard de dollars. C’est la somme qu’ont mise sur la table 20 entreprises pharmaceutiques, dont Novartis et Roche, pour soutenir le développement de nouveaux antibiotiques, a annoncé jeudi la Fédération internationale de l’industrie du médicament (IFPMA), basée à Genève. Cette somme est injectée dans un fonds, l'«AMR Action Fund» qui vise à mettre à la disposition des patients entre deux et quatre nouveaux antibiotiques d’ici à 2030.

L’antibiorésistance est une menace, croissante et mondiale, pour la santé publique qu’aucun pays, secteur ou entreprise ne peut combattre seul, estime l’industrie. Elle pourrait provoquer une crise plus importante que celle engendrée par le Covid-19, que ce soit en termes de décès ou de coûts économiques, selon l’IFPMA. Elle pourrait entraîner le décès de près de 10 millions de personnes chaque année d’ici à 2050. Tous les ans, 700 000 personnes en meurent déjà.