Difficile d’être leader sur la durée. A la fin de mars, et après un trimestre extrêmement chahuté, la performance à 12 mois indique que les fonds de sociétés de métaux précieux liés au palladium arrivent en tête en Europe avec un rendement annuel moyen de 65%.

Le meilleur des sept fonds concernés est suisse, un ETF de la Banque cantonale de Zurich (ETF ZKB Palladium), avec une hausse de 73,7% en un an. Mais la performance annuelle est-elle un signe de qualité à long terme? Le seul fait de poser la question incite à répondre négativement. Un secteur de la cote ne figure que rarement en tête sur la durée et le meilleur fonds de cette catégorie également.

De Bonhôte à Pictet, de bons rendements

Dans son analyse de 26 000 fonds de plus de 200 catégories de risque, l’agence de notation de fonds Fundclass, basée à Paris, emploie une méthode très particulière. Elle calcule le profil de risque de chaque fonds.

La méthodologie veut combiner la double carte de la simplicité – le nombre d’étoiles d’un fonds – et de l’objectivité pour définir les meilleurs fonds à long terme. Son approche quantitative porte sur le risque à long terme. Un fonds obtient cinq étoiles s’il est, en moyenne des 12 dernières comparaisons annuelles, calculées après chaque trimestre, dans le premier quart du classement (2,5 déciles). La deuxième meilleure catégorie (de 2,5 à 3,5 déciles) permet d’obtenir quatre étoiles, etc.

A lire aussi: Les vrais meilleurs fonds de placement

L’ETF de la ZKB dispose d’une seule étoile. Cela signifie qu’il se classe, sur la durée, juste au-delà de la moyenne des fonds de son espèce (entre les 5,5 et 6,5 déciles).

Un très petit nombre de fonds est récompensé par cinq étoiles (4%), tandis que 9% ont quatre étoiles et 17% trois étoiles. Depuis 2007, 30% des fonds ont réussi à obtenir de trois à cinq étoiles. Le 14e European Funds Trophy, organisé par Fundclass en mars, a révélé une réelle persistance de certaines équipes de gestion à se maintenir au sein des meilleurs.

Le classement annuel à la fin de mars indique que les catégories de fonds suisses ont souvent été résistantes à l’épreuve du coronavirus. Les actions immobilières suisses sont au 4e rang, les actions suisses au 11e, les obligations en francs suisses au 15e.

Un fonds de la banque Bonhôte domine le groupe des fonds en actions immobilières avec un rendement de 16%. Il s’agit du Mv Immoxtra Schweiz Fonds Chf, et il appartient aux rares fonds avec cinq étoiles.

L’analyse met en exergue le comportement de deux fonds Pictet. Dans les actions suisses, le meilleur est Pictet Ch Institutional-Swiss Equities, lequel dispose de 4 étoiles Fundclass. Un produit de la même banque, Pictet Chf Fgn Bonds Trackers Chf, est leader des obligations en francs suisses.

Grands écarts de performance

Les pires performances annuelles, à la fin de mars, dans l’analyse de Fundclass, sont celles des actions liées aux ressources naturelles avec levier (-57%), des actions de ressources naturelles (-43%) et des actions indonésiennes (-39%). Les écarts de performance sont considérables non seulement entre les groupes mais aussi entre les fonds de la même classe de risque.

Au sein des 962 fonds en actions européennes, le meilleur fonds a cédé à peine 3% alors que le pire a chuté de 22%. Fundclass note par ailleurs, sur la base des rendements à la fin de 2019, que les actions françaises présentent la plus forte corrélation avec les actions européennes, devant les néerlandaises et les allemandes, alors que les actions suisses ont une corrélation identique à celle des italiennes.