Un franc valait vendredi matin environ un euro et trois centimes. Le taux de change actuel, à 0,97 franc pour un euro, a été atteint après une hausse de 10% de la devise helvétique sur un an, sa progression la plus rapide depuis des années. La force du franc renchérit les exportations, ce qui pénalise la croissance économique. Mais cet aspect, qui peut peser sur la croissance suisse, occupe dorénavant une place secondaire dans la stratégie de la Banque nationale suisse (BNS), derrière la lutte contre l’inflation – la grande cause du moment. Une inflation qui aide aussi les entreprises suisses à s’adapter à un franc qui se traite en dessous de la parité avec le dollar et l’euro.