Transocean transfère son siège social des îles Caïmans au bout du lac

Un nouveau géant pétrolier va prendre ses quartiers à Genève. Transocean, numéro un mondial du forage offshore, va transférer le siège social de sa société faîtière des îles Caïmans à la Cité de Calvin. Annoncé le 9 octobre, en pleine crise financière, ce déménagement doit encore être confirmé par le «Grand Court», le tribunal de première instance de l'île, puis par les actionnaires. Ce devrait être fait début 2009. Quatorze employés seront transférés, dont le directeur général. Une vingtaine d'autres iront à Zoug, où sera domiciliée la holding.

Transocean, qui a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 6,4 milliards de dollars et un bénéfice de 3,1 milliards, recherche la sécurité fiscale. «La Suisse a signé un grand nombre de conventions bilatérales avec d'autres pays, ce qui n'est pas le cas des Caïmans», explique la société sur son site internet. Le groupe cherche aussi à rapprocher son siège des régions où il croît le plus: Afrique de l'Ouest, mer du Nord et Asie.