Durabilité: une tour ambitieuse

Architecture Le siège de Zurich Suisse obtient une récompense rare

A Zurich, on adore les anglicismes. Le nouveau siège de Zurich Suisse inauguré jeudi soir au rythme de Nicole Bernegger («The Voice») ne fait pas exception et se nomme «SkyKey» en référence à la forme du bâtiment. Le Temps a pu visiter ses bureaux où tout n’est qu’ergonomie, courbes, espaces ouverts, y compris le bureau du «CEO». Exceptionnel, le siège suisse du groupe l’est surtout pour ses efforts de durabilité. La direction en parle comme du «plus durable de Suisse». C’est en tout cas le seul édifice à avoir obtenu le certificat de platine de la part de LEED (Leadership in Energy and Environmental Design).

Septante pour cent d’aluminium recyclé, eau potable réduite de 40% grâce à l’emploi de l’eau de pluie, énergie issue de l’incinérateur de la ville, meubles produits à proximité, y compris les 545 chaises du restaurant fabriquées dans la plus ancienne manufacture de Suisse à Glaris, parois en quartzite de Vals: l’effort est considérable pour atteindre l’objectif désiré, neutre en CO2 en 2016. Même le restaurant, confié à SV Group, cherchera à offrir des produits de proximité et de saison.

L’ancien siège de Zurich répartissait le personnel en deux lieux distincts, éloignés de quelques centaines de mètres. Aujourd’hui, ils sont 2500 dans le même immeuble de 17 étages, à Oerlikon, au nord de Zurich. Autre différence majeure: il n’y a plus que 250 places de parking (à 180 francs par mois contre 90 francs auparavant), contre 1000 auparavant. «Certains employés ont menacé de quitter l’entreprise», avoue un porte-parole. L’entreprise a participé au financement de cet encouragement à une «mobilité verte» en versant 1000 francs pour l’abonnement aux transports publics. L’objectif est d’amener 80% du personnel à laisser sa voiture à son domicile. Le collaborateur qui a besoin d’une voiture pour rencontrer un client dispose d’un scooter ou d’une voiture électrique au siège.

«Nous avons le privilège de nous offrir la place de travail de 2020, moderne, flexible et dynamique», déclare Joachim Masur, son directeur général. Les premières semaines ont montré, dit-il, la facilité pour les 2500 employés à trouver leur place de travail, dans ce bâtiment qui n’en compte que 2000, ou à la maison. Le directeur général tient lui-même à montrer l’exemple et à pratiquer, parfois, l’art du travail à la maison.

L’assureur Zurich est locataire, Swiss Prime Site l’investisseur Steiner le responsable du développement et de la construction et Theo Hotz l’architecte.