John Hempton ne mâche pas ses mots. Le fondateur du hedge fund australien Bronte Capital a décidé de «shorter» l’action Credit Suisse, c’est-à-dire de parier sur une baisse de son cours en bourse. La raison? L’affaire Greensill, du nom d’une société britannique en faillite, aura davantage de répercussions sur la banque que ce que l'on imagine.

Lire aussi: Les investisseurs affûtent leurs armes contre Credit Suisse dans l'affaire Greensill