Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Le cours du bitcoin s’est fortement accru en 2017.
© DADO RUVIC / Reuters

Cryptomonnaies

Un leader chinois du bitcoin s’implante en Suisse

La Crypto Valley zougoise accueille Bitmain, le plus grand producteur d’ordinateurs pour bitcoins

La Crypto Valley s’enrichit d’un leader des monnaies virtuelles. Bitmain Technologies ouvre en effet une succursale à Zoug. La Suisse accueille ainsi l’un des principaux acteurs du marché des cryptomonnaies. «Bitmain Switzerland jouera un rôle clé dans notre expansion globale», confirme le siège de l’entreprise, à Pékin.

Bitmain est avant tout connu pour sa production d’ordinateurs spéciaux permettant de protéger le réseau de la cryptomonnaie. Le groupe aurait enregistré un bénéfice de plusieurs centaines de millions de dollars l’an dernier, selon certaines estimations.

Déjà présent aux Etats-Unis et en Israël

La succursale suisse est promise à une future expansion. Parmi les noms des signataires autorisés, on trouve Jihan Wu, ni plus ni moins que le cofondateur et chef de l’entreprise, selon le Registre du commerce de Zoug.

Lire aussi: Le bitcoin, désastre écologique en perspective?

Le groupe est également implanté aux Etats-Unis, en Israël et à Singapour. «Le moment est bien choisi pour créer un centre régional (hub) en Europe», indique un porte-parole. Bitmain a fait le choix de Zoug parce que «la Suisse est un pays avancé au bénéfice d’une réelle stabilité de l’Etat de droit, d’un cadre réglementaire favorable et d’une main-d’œuvre qualifiée», explique-t-il. Le groupe informatique démarre seulement. Il ne précise pas le nombre d’employés actuel. Il prévoit toutefois d’augmenter ses effectifs, d’être actif en tant qu’organisme d’autoréglementation (OAR) et de communiquer avec les autorités de la Finma.

Expansion dans l’intelligence artificielle

L’entreprise chinoise est présente dans plusieurs branches, des logiciels au matériel informatique nécessaire à la blockchain et à l’intelligence artificielle, selon le porte-parole. Le groupe produit par exemple un ordinateur vendu au prix d’environ 3000 dollars, appelé Antminer S9. Plus de 200 000 ordinateurs de ce type seraient déjà en service dans le monde. Ses produits servent d’une part à garantir la fiabilité et la sécurité du réseau de bitcoins et d’autre part à conserver les monnaies déjà émises. Par analogie, on pourrait dire que ce sont ces appareils qui servent d’outils aux «chercheurs d’or» des cryptomonnaies.

Lire aussi: Zoug s’impose comme centre de l’innovation financière

La puissance des ordinateurs nécessaires ainsi que des semi-conducteurs qu’ils contiennent est particulièrement importante compte tenu du besoin énergétique du processus de fabrication des bitcoins. Récemment l’entreprise chinoise a décidé de poursuivre son expansion dans le domaine de l’intelligence artificielle. A ce sujet, elle étudierait différentes possibilités de collaborations.

(Adaptation et traduction Emmanuel Garessus)

Dossier
Ce bitcoin qui enfièvre les marchés financiers

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)