La Civilisation du charbon. C’est le titre d’un livre édité cette année qu’on trouve dans les librairies francophones. Son auteur, le professeur d’histoire Charles-François Mathis, décrit comment cette roche sédimentaire a propulsé l’économie et la société britanniques au XIXe et au XXe siècle, des mines de Newcastle aux cheminées emblématiques de l’Angleterre victorienne. Ce titre pourrait désormais être repris, sinon à l’échelle globale, en tout cas en Chine et en Inde, ces deux puissances assoiffées de charbon.