Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Do it Better aura pour particularité d’offrir des conseils juridiques aux futures sociétés hébergées.
© DrAfter123

PME

Un nouvel espace de travail de coworking ouvre à Lausanne

Lancé par le cabinet Ferz, le nouvel espace Do it Better propose quarante places de travail avec des conseils juridiques

Les espaces de travail collaboratifs se multiplient en Suisse romande. Un nouveau lieu de coworking a été inauguré jeudi à Lausanne. Dénommé Do it Better et situé à la rue du Valentin – dans les anciens locaux de Caritas – cet espace de 350 mètres carrés propose quarante places de travail à des jeunes entrepreneurs indépendants, des PME ou des start-up.

Do it Better aura pour particularité d’offrir des conseils juridiques de première approche aux futures sociétés hébergées. «Concrètement, il s’agira de conseils de quelques minutes pour les aiguiller ou les rendre attentifs aux pièges à éviter en cas d’élaboration de contrats. Parallèlement, nous leur proposerons des services juridiques avec un rabais de 30%», note Pavel Vasilevski, juriste et directeur du cabinet lausannois Ferz SA. Pourquoi a-t-il décidé de lancer cet espace de coworking? «Pour avoir accès à un réseau de partenaires éventuels, pour faire du networking et faire connaître notre cabinet, fondé en 2015», explique-t-il.

Des espaces qui fleurissent partout

Les sociétés hébergées auront accès à une salle de conférences, des salles de réunion, un accès wifi illimité, une salle de repos, une cuisine équipée, un service de ménage, un espace de stockage informatique sécurisé, des imprimantes, des fax et des scanners.

Lire aussi: Pourquoi le «coworking»?

La location s’élèvera à un minimum de 190 francs par mois pour un poste de travail et 900 francs par mois pour 5 places. «Nos loyers correspondent aux prix pratiqués par les autres espaces de coworking de la région lausannoise», précise Thomas Wuilay, responsable marketing et communication. Car Do it Better n’est en effet pas le premier espace de ce type dans la capitale vaudoise. Ceux-ci fleurissent un peu partout. On peut citer, par exemple, Work’n’Share, Eclau, Numéro 3, Studio Banana, Think Space, Passsage 9, SEV52 Lab7 ou Haldimand 15. Ils mettent tous l’accent sur le partage, l’échange et la création de réseau. On peut parfois louer une place à l’heure, à la journée ou au mois. Si la Suisse romande comptait seulement un espace de coworking en 2008, elle a bien rattrapé son retard, puisqu’on en dénombre près d’une trentaine aujourd’hui.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)