Vous avez aimé passer l’été dans la touffeur des villes transformées en chaudrons? Entre le réchauffement climatique, la saturation du trafic et les nouvelles manières d’habiter, nos architectures appartiennent à cette époque révolue où les canicules tombaient comme la neige au mois d’août et où l’écologie était une marotte d’intello morose. Alors oui, bien sûr, on sait déjà construire autrement. Ce qui n’empêche pas d’interroger l’avenir pour envisager de nouvelles solutions. Reste à trouver comment.