La voix marquée par l’émotion, Nesa Meta raconte son histoire. Une histoire très rare dans le monde de la cybercriminalité, où s’entrechoquent habituellement termes techniques et vagues concepts. Avec précision et clarté, l’ancien directeur de la société thurgovienne raconte comment un ransomware a tout simplement coulé son entreprise. Ce témoignage inédit est intervenu jeudi, dans le cadre de la deuxième journée des Swiss Cyber Security Days, conférence qui se tenait en ligne.

Ces derniers mois, les attaques par ransomware, ou rançongiciel, se sont multipliées. A l’étranger, mais aussi en Suisse. Les directeurs d’entreprises qui subissent ces chantages émanant de pirates informatiques ne parlent quasiment jamais de leur mésaventure. Normalement, leur société tient le choc et survit. Mais pas celle de Nesa Meta, spécialisée dans la conception de fenêtres.