purge

Un site industriel à haut risque datant de l’ère soviétique

Corrosif, le produit ne sert pas qu’à décaper les métaux. Les huit dixièmes de l’ammoniaque sont utilisés dans la fabrication d’engrais. La Russie en est le premier producteur – et exportateur –, TogliattiAzot et EuroChem se partageant en 2011 la première place avec environ 18% du marché. En troisième position, UralChem, qui déclare aujourd’hui la guerre au numéro un. Construite en 1979, l’usine de Togliatti est la seule au monde à pouvoir produire plus de 3 millions de tonnes par an. En février 2011, l’autorité des risques industriels russe, Rostekhnadzor, a identifié 558 violations des règles sur le site.

«Les propriétaires du combinat ont fait face à de multiples assauts depuis 1992», préviennent les analystes de Tilde Finance. Il y a huit ans, le groupe avait été déjà été touché par «des plaintes pénales présentées alors comme étant orchestrées par le magnat Viktor Vekselberg», rappellent les analystes.

Publicité