Le Fonds de Dubaï pour le soutien financier, mis en place par l’émirat en juillet, va appuyer le plan de restructuration de Dubaï World «par des ressources financières importantes, dont un engagement à apporter des fonds allant jusqu’à 9,5 milliards de dollars», précise un communiqué officiel.

Ces fonds «proviendront de 5,7 milliards de dollars restant d’un prêt consenti précédemment par le gouvernement d’Abou Dhabi et des ressources propres du gouvernement de Dubaï», ajoute le texte.

Dubai World et sa filiale Nakheel, un géant immobilier à l’origine des difficultés financières du conglomérat, «vont annoncer aujourd’hui des propositions pour la restructuration de leurs dettes», précise le communiqué.