«La Banque Cantonale Vaudoise a une vocation de banque formatrice. Nous assurons 5000 jours-participants de formation par an pour un total de 2000 collaborateurs. Parmi les mesures concrètes, nous avons mis sur pied un entretien individuel annuel de développement des compétences, où les mesures de formation de l'année à venir sont fixées. Le principal objectif de notre politique est d'assurer la relève à l'interne. En outre, notre banque doit impérativement maintenir un niveau de compétences suffisant pour rester compétitive face à ses concurrentes et répondre aux clients. Pour un collaborateur, se former, c'est aussi prendre du recul, se poser de nouvelles questions, jeter un regard critique sur ses propres pratiques. Le rôle de la formation continue est multiple. Elle permet d'acquérir les compétences nécessaires pour exercer son métier de base, d'apprendre à parler le langage du client, d'améliorer son efficacité personnelle dans le travail en équipe, de se préparer à prendre de nouvelles responsabilités, de préparer le changement ou de préparer les mutations technologiques. Cependant, pour être efficace, une formation doit accompagner concrètement la stratégie de la banque. Et surtout, il faut que la direction générale s'implique personnellement, par exemple en participant à des séminaires.»