Gerd Leonhard est un futurologue et patron de The Futures Agency, à Bâle. Mais s’il existe une quantité de consultants qui accompagnent les entreprises dans une économie en disruption, c’est ce Bâlois de 54 ans qui a été choisi par le magazine Wired pour figurer dans le Top 100 des personnes les plus influentes en technologie. Ainsi qu’il l’annonce sur Twitter, il figure au 88e rang selon l’édition de septembre de ce magazine destinée aux passionnés de technologie et de ses effets sur la culture, l’économie et la politique. Très branché, comme son nom l’indique, le magazine a été lancé en 1993 et est basé à San Francisco.

Un vaste réseau de clients

Gerd Leonhard a été choisi en vertu de son réseau de clients particulièrement illustre, qui va de Google à la Commission européenne en passant par Visa, IBM, Singtel, Orange, Ringier (propriétaire du «Temps»), le Financial Times, Sony, YouTube, La Poste. Déjà élu futurologue de l’année par le Wall Street Journal, Gerd Leonhard a très tôt annoncé les malheurs qui attendaient l’industrie musicale et la disruption que traverseraient d’innombrables industries (médias, transports, services financiers).

Aux médias, pour lesquels il a consacré l’ouvrage «Friction is Fiction; The Future of Content, Media & Business», il recommandait d’introduire non pas un prix à la lecture sur Internet, un «paywall», mais un «paywill» qui demande au lecteur de payer en fonction de ses désirs de lecture. Il est l’auteur de cinq ouvrages, le plus récent étant The Future of Business (2015) et le plus ancien, The Future of Music. (2005).