Les propositions de réforme actuelles des différents acteurs se concentrent principalement sur les aspects économiques et non sur les intérêts des patients.

Lire aussi: Brigitte Rorive: «On n’écoute pas assez les patients»