Nous avons l’habitude, dans le cadre des tests que nous menons régulièrement, de disséquer des téléphones d’Apple, Samsung ou Huawei dépassant allégrement les 1000 francs. Ces bêtes de course, aux performances exceptionnelles en termes de photo, de puissance et de mémoire se vendent par centaines de milliers en Suisse. Evidemment, les smartphones aux innombrables usages ont conquis le monde depuis longtemps. Mais il demeure toujours un marché de niche: celui des téléphones tout simples, sans écran tactile ni application.