«Aujourd'hui, la formation continue est une absolue nécessité. Dans tous les secteurs, la concurrence est ardue, conserver sa compétitivité est un enjeu important. Les entreprises doivent se développer pour rester performantes et la formation continue est une des manières d'y parvenir. La difficulté pour un DRH est d'arriver à cibler de manière pertinente les besoins en formation dans l'entreprise. Pour cela, il faut travailler avec les managers qui sont sur le terrain. Parfois, ils ont la visibilité nécessaire parce que la stratégie est bien établie, mais ce n'est pas toujours le cas.

Cette année chez Switcher (ndlr: société active dans le textile qui compte 120 collaborateurs en Suisse), nous avons beaucoup travaillé sur les formations en management et le budget n'a jamais été aussi important. Chez nous, l'encadrement est assez jeune. Nous avons connu quelques turbulences et nous devons professionnaliser l'organisation. Les formations seront données par des intervenants extérieurs, elles ont été construites sur mesure. Elles seront obligatoires pour une quinzaine de personnes qui suivront cinq ateliers d'une journée. Par ailleurs, nous proposons des formations plus techniques, liées aux outils de travail, comme l'informatique, ou liées à la promotion de la santé et de la sécurité.»