En décembre 1996, les douze pays européens ont voté le Pacte de stabilité économique. Son but: prévenir tout déficit budgétaire excessif.

Le principal point du traité interdit aux gouvernements de s'endetter au-delà de 3% du produit intérieur brut (PIB) annuel. Cela causerait en effet deux problèmes principaux. D'abord, comme la dette doit être remboursée un jour, les générations futures auraient à payer les dépenses des actuelles administrations. Ensuite, l'Etat qui applique une politique budgétaire laxiste pénalise les autres par le biais de son impact sur les taux d'intérêt de la zone.

Le pays membre qui dépasse cette limite dispose, selon le traité, d'une année pour rétablir l'équilibre, et se verrait infliger des sanctions économiques en cas d'inaction persistante.