Savoir que votre voisin a déposé une demande pour agrandir sa piscine, pour transformer son garage en pièce à vivre ou pour poser des panneaux solaires sur son toit. Repérer qu’un immeuble va se construire à proximité de chez vous. Espionner l’activité d’une société concurrente en connaissant la liste des projets déposés au cours des 18 derniers mois. Jusqu’à aujourd’hui, ces démarches étaient possibles en jonglant entre plusieurs sites de l’Etat de Genève, dont la Feuille d’avis officielle. Mais elles prenaient du temps et demandaient beaucoup de savoir-faire. Les informations sont en effet dispersées et difficilement accessibles. Pire: l’Etat ne cesse de les rendre toujours plus opaques.

Lire aussi: L’application qui raconte Genève en version augmentée

Pour l’avoir vécu dans sa vie privée, Yannick Dürst s’est mis en tête de mettre sur pied une solution plus rapide et plus transparente. Après un an de développement, Atipik, la société genevoise qu’il dirige, a édité cette semaine Immotep, une application pour suivre les projets immobiliers dans le canton de Genève. L’application agrège plusieurs bases de données, dont celle du système d’information du territoire à Genève (SITG). Elle permet de suivre l’évolution des travaux, de l’enregistrement des demandes au chantier, en passant par les éventuels recours et les refus.

Notification payante

L’abonné peut être informé par notification de l’activité autour de chez lui dans un périmètre de 300 mètres. Le tarif est évolutif selon le nombre de zones sous surveillance: de 5,33 francs par mois pour une seule à 29,77 francs pour dix. Une version pro doit suivre, pour ordinateur. Autre développement prévu, pour fin octobre: l’accès aux préavis et les demandes d’abattage d’arbres, un sujet qui a mis le feu à la République ces derniers mois. Un suivi des transactions immobilières est à l’étude.

Deux services similaires existent déjà. PilierPublic, basé dans le canton de Vaud, et Faoalerte, à Genève. La société Atipik, créée en 2010, compte 20 collaborateurs. Elle a conçu des produits pour Genève Aéroport, Firmenich, l’Université de Genève ou encore Nestlé.