Certains employeurs souhaitent tirer parti de la modernisation des relations de travail pour placer le salarié dans une situation qui lui rende impossible la défense de ses droits.