Il reste tout aussi difficile de mesurer le rôle de la spéculation dans l'envolée des matières premières que celui du dollar. L'existence d'une bulle spéculative fait l'objet d'intenses débats. Une seule chose est sûre: jamais autant d'argent n'a afflué sur ces marchés. Selon la maison Sanford Bernstein, l'encours des fonds investis dans les seuls indices de matières premières a explosé de 48% depuis le début de l'année, passant de 169 à 250 milliards de dollars! Les estimations faites hier par Barclays Capital sont un peu plus modérées: la totalitédes investissements sur ces marchés - qui progressent à un rythme record - atteint 225 milliards de dollars; dont 139 milliards gérés de façon indicielle et 46 milliards via des fonds ETF.