Une entreprise suisse entre à la bourse de New York via un SPAC, une de ces coquilles vides cotées ayant pour seul objectif de lever des fonds afin d’acquérir une société. Basée à Bâle depuis 2016, Roivant Sciences a été fondée sur l’idée d’utiliser les nouvelles technologies pour développer des thérapies sur la base de molécules délaissées par les grands groupes pharmaceutiques.

Détenant une douzaine de filiales actives chacune dans une spécialité, l’entreprise s’apprête à recevoir 611 millions de dollars de liquidités dans cette opération qui la valorise à 7,3 milliards de dollars (6,6 milliards de francs). Ses futurs propriétaires comprennent le japonais Softbank, l’entreprise américaine de big data Palantir ou le géant de la gestion d’actifs Fidelity.