Divertissement

Une chute imprévue du chiffre d'affaires de Disney

Les chaînes câblées sont victimes des désabonnements de clients qui optent pour des services en ligne. Le chiffre d'affaires de la division cinéma a également baissé au premier trimestre

Le géant américain du divertissement Walt Disney Company a fait état mardi d'un chiffre d'affaires trimestriel en repli. Il invoque notamment d'une baisse des recettes publicitaires de son bouquet de chaînes sportives ESPN.

Au premier trimestre, le chiffre d'affaires s'est établi à 14,78 milliards de dollars (14,76 milliards de francs) en baisse de 3%. Les analystes attendaient un chiffre d'affaires en légère hausse, à 15,26 milliards de dollars, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

La chute imprévue du chiffre d'affaires a d'abord fait baisser le titre de plus de 2% dans les échanges d'après-bourse. Il a ensuite réduit ses pertes (-0,5%) après l'annonce par le directeur général de Disney, Bob Iger, qu'il pourrait rester au-delà de son mandat, qui s'achève en juin 2018. Cette annonce a été perçue par le marché comme un gage de stabilité.

Le bénéfice net attribuable aux actionnaires a reculé, lui aussi, à 2,48 milliards de dollars, contre 2,88 milliards de dollars un an plus tôt. Hors, le bénéfice s'affiche à 1,55 dollar par action, au-dessus du consensus de 1,49 dollar.

Victime des désabonnements

Le chiffre d'affaires de la division de réseaux câblés, qui inclut la vache à lait ESPN et la chaîne Disney Channel, a baissé de 2,1% à 4,43 milliards de dollars. Les analystes prévoyaient en moyenne 4,53 milliards selon FactSet StreetAccount.

Disney, qui possède aussi le réseau ABC, est confronté comme d'autres groupes de télévisions câblées à des désabonnements de clients qui optent pour des services en ligne moins chers.

Lire aussi: Le streaming sportif, nouvel enjeu pour les diffuseurs

ESPN focalise l'attention des investisseurs depuis août 2015 quand Bob Iger avait reconnu une «baisse modeste» des abonnés du bouquet de chaînes sportives.

La division cinéma a généré au premier trimestre clos le 31 décembre un chiffre d'affaires de 2,52 milliard de dollars, en baisse de 7,4% mais conforme à l'estimation moyenne de FactSet. La principale sortie du trimestre, «Rogue One», a rapporté plus d'un milliard de dollars, soit deux fois moins que «Le réveil de la force».

Lire aussi: Avec «Star Wars», Disney tient le jackpot

Le chiffre d'affaires de la division de parc à thèmes et de loisirs a progressé de 6,4% à 4,56 milliards de dollars, légèrement sous le consensus de 4,59 milliards de dollars.

Publicité