L’économie suisse a enregistré une légère accélération de sa croissance au 2e trimestre 2017. Le produit intérieur brut (PIB) réel a progressé de 0,3%, comparé aux trois mois précédents (+0,1%).

La croissance a pu compter sur l’essor de l’industrie manufacturière, le secteur financier et l’hôtellerie-restauration, a indiqué le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) mardi. Le commerce, l’administration publique et le secteur de la santé sont en revanche en repli.

Au niveau des dépenses, la demande intérieure finale a soutenu la croissance, avec une embellie modérée de la consommation privée (+0,2%). Les dépenses de consommation pour l’habillement, les chaussures, les meubles et l’aménagement intérieur ont reculé.

Quant à la dynamique des investissements en biens d’équipement (+0,3%), elle s’est essoufflée par rapport au 1er trimestre. Après deux trimestres anémiques, les investissements dans la construction ont repris de la vigueur (+0,8%), selon le SECO.