La nouvelle circulait officieusement depuis mercredi dernier. Elle a été confirmée lundi par la Fondation de la haute horlogerie (FHH). Fabienne Lupo quitte avec effet immédiat son poste de présidente-directrice générale de la FHH, qu’elle occupait depuis quinze ans. Elle pilotait notamment le salon Watches & Wonders, nouvelle dénomination du Salon international de la haute horlogerie (SIHH).

Dans son communiqué, la fondation détenue en partie par le groupe de luxe genevois Richemont donne peu d’explications sur cette démission. Fabienne Lupo indique dans une citation que son «voyage à la tête de la FHH se termine en apothéose par la création d’un second salon horloger à Genève, en collaboration avec nos nouvelles marques partenaires [ndlr: Rolex-Tudor, Patek Philippe, Chopard et Chanel]» et qu’il est temps pour elle de «développer de nouveaux projets», sans préciser lesquels.