Entre-Temps...

Une économie sous surveillance

CHRONIQUE. Les gouvernements et la société civile ne cessent d’interférer avec la vie économique des entreprises. Ces dernières devront faire preuve de résilience pour garder le cap

Avec les bons vœux viennent les prévisions économiques. Pourtant, tout le monde a oublié celles du début de l’année dernière. Et c’est bien, car elles étaient en général fausses – sauf celles parues dans Le Temps, bien sûr.

La difficulté vient du fait que l’économie est en équilibre instable, au sommet d’un point de bascule. Un «petit rien» peut la faire basculer du côté d’une légère récession ou d’une légère reprise. Or ce petit rien ne dépend pas de l’économie mais de deux acteurs qui ont mis l’économie sous surveillance: les gouvernements et la société civile.