Les perspectives conjoncturelles se sont un peu améliorées par rapport au mois dernier, à en croire les analystes interrogés par Credit Suisse et procure.ch. La situation au niveau des exportations suisses est néanmoins toujours jugée préoccupante, selon l'indice CS-CFA compilé par les deux établissements.

En août, l'indice CS-CFA a progressé à 45,6 points, contre 42,4 points le mois précédent, illustrant de meilleures attentes conjoncturelles pour la Suisse mais aussi pour les autres régions (zone euro, Etats-Unis et Chine).

Découvrez nos articles prospectifs à propos de la crise de 2020

Une amélioration pour le commerce extérieur?

En raison de la progression du nombre d'infections au coronavirus, mais aussi du conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis, les analystes se montrent cependant plus pessimistes concernant la situation actuelle.

Au sujet du commerce extérieur, les trois-quarts des analystes estiment que la situation est mauvaise, mais s'attendent à une amélioration lors du prochain semestre. Les attentes sont également pessimistes concernant le marché du travail, les deux tiers des analystes interrogés tablant sur une progression du chômage en automne.

Au niveau de l'inflation, 29% des spécialistes s'attendent à une progression en Suisse, et respectivement 38% et 48% d'entre eux pour la zone Euro et les Etats-Unis. Moins de 10% s'attend à une baisse des prix, toutes régions confondues.

Une analyse: Sous les marquises forgées, le réveil tardif des grands magasins 

L'or mis en avant

L'or devrait pour sa part entamer une phase de consolidation, et la majorité des sondés (57%) estime que la tendance restera positive à moyen terme. Néanmoins, cet actif est jugé surévalué par 47% des analystes.

Les actions suisses sont la seule classe d'actifs jugée justement évaluée par une petite majorité d'analystes (52%). L'immobilier résidentiel est pour sa part jugé surévalué par 69% des sondés et 80% estiment que les fonds immobilier le sont également.