Electricité

Une filiale d’Axpo vend quatre parcs éoliens en France

Volkswind, une filiale allemande d’Axpo active dans la construction et l’exploitation de parcs éoliens outre-Rhin et en France, vend quatre parcs éoliens en France. L’acquéreur est la société allemande Chorus Clean Energy, spécialisée dans les installations solaires et éoliennes

La transaction se monte à environ 120 millions d’euros (130 millions de francs), a indiqué mercredi le producteur et fournisseur d’électricité argovien Axpo, qui avait racheté Volkswind l’année passée. La vente de ces parcs éoliens concrétise la stratégie d’Axpo en matière d’énergie éolienne. Le but de l’entreprise suisse est d’accroître sa production d’énergies renouvelables.

Les quatre parcs éoliens, d’une puissance totale de 62,2 mégawatts (MW), sont situés dans la région de Poitou-Charentes, dans l’ouest de la France. Les deux plus petits parcs, d’une puissance de 16 MW (8 turbines), sont en service depuis l’année passée. Les deux plus grands, d’une puissance de 46,2 MW (14 turbines), seront mis en marche durant le 3e trimestre de cette année.

Durant leur première année complète de fonctionnement, les quatre parcs produiront au total 148 gigawattheures (GWh) de courant. Cela couvrira la consommation de quelque 30 000 ménages.

Outre la vente de ces quatre parcs éoliens, Axpo et Chorus ont conclu un contrat de dix ans. Il prévoit qu’Axpo gère l’exploitation des parcs pour le compte de l’investisseur allemand.

Pas forcément d’autres ventes

Lorsqu’Axpo a repris Volkswind, cette dernière comptait 31 parcs éoliens. Cette vente de quatre d’entre eux n’est ni une cession d’urgence pour renflouer les caisses d’Axpo, ni une rupture avec la stratégie annoncée, a précisé Tobias Kistner, son porte-parole, interrogé par l’ATS. «Nous avons acquis Volkswind afin de disposer de différentes options dans le domaine de l’énergie éolienne.»

Parmi elles figurent, outre l’exploitation, le développement et la construction de parcs éoliens, également la vente de certaines installations. Mais la transaction actuelle ne signifie pas que les 27 autres unités de Volkswind vont être vendues. La vente est certes une option, et Axpo garde toutes les options ouvertes.


Lire aussi:

Publicité