chronique

Une fondue «branchée»

Quelques instants lors de la pause-café de la très sérieuse Lift Conference au Centre international de conférences Genève (CICG)

«Lounge» musique, jeunes gens au pantalon retroussé au-dessus de la cheville et cheich ou écharpe de bûcheron négligemment noués autour du coup. Affalés sur de gros poufs blancs, certains sirotent une boisson énergisante. D’autres mâchent des bonbons nounours sortis d’un emballage triangulaire vert wasabi. Quel est ce lieu? Une cafétéria d’étudiants? Un nouveau bar? Il s’agit simplement de la pause-café de la très sérieuse Lift Conference au Centre international de conférences Genève (CICG). Un événement, qui, comme l’expliquent ses organisateurs, réunit «des intervenants de haut niveau, des penseurs exceptionnels et des chercheurs visionnaires». En toute décontraction, ils réseautent. L’un d’entre eux a flashé sur le t-shirt – à édition limitée – porté par les hôtesses d’accueil. «Il coûte 25 francs? Est-ce que je peux payer en mobino?» demande-t-il au coin accueil. Et oui, c’est possible. A Lift, tout est «branché». On peut s’offrir une fondue, un massage relaxant, un t-shirt ou une barre de céréales en tapotant sur son smartphone.

Publicité