Plusieurs tentatives de procès contre des cigarettiers américains avaient déjà eu lieu… sans succès. Les armées d'avocats de compagnies comme Philip Morris ou Reynolds avaient toujours eu le dernier mot: les cigarettiers n'étaient pas au courant des méfaits de leurs produits. Jusqu'en août 1996, où le jury accorda 750 000 dollars (un million de francs) à Grady Carter, atteint d'un cancer à 61 ans. Si la justice avait penché en sa faveur, c'était grâce à une fuite de documents chez Brown & Williamson, prouvant que le groupe était au courant des effets nocifs de la cigarette. Depuis, les cas se sont multipliés. La deuxième victoire fut remportée en juin 1998, où 773 000 francs furent remis aux héritiers de Roland E. Madox, décédé à l'âge de 67 ans après avoir fumé pendant cinquante ans. Si l'Etat américain a réussi en novembre dernier à extorquer 206 milliards de dollars à l'industrie, nombreux seront ceux qui tenteront leur chance.

A. N.