L’éco de la semaine

Une leçon française pour l’horlogerie suisse

Un Français de 49 ans a mobilisé une dizaine de sous-traitants et lancé sa propre marque de montres 100% suisses à moins de 2000 francs. Une preuve que l’horlogerie «Swiss made» a encore de beaux jours devant elle

Cette histoire commence en juin 2018 par un courriel. Un courriel comme les journalistes s’intéressant à l’horlogerie en reçoivent des dizaines depuis que des marques naissent chaque semaine sur internet et veulent se faire connaître. Notre réponse est presque toujours identique: «Livrez vos premières pièces et on en reparle après.»

Une petite année plus tard, le patron et seul employé de la marque Ultramarine, Lionel Bruneau, nous a donc réécrit. «J’en ai déjà vendu 50 et j’en enverrai vingt de plus cette semaine.» Mercredi, autour d'un café à la rédaction, ce discret Français de 49 ans a donc déroulé son histoire qui s’est révélée épatante.