«Déjà menace la prochaine débâcle», annonce Der Sonntag dans sa dernière livraison. Le journal a eu connaissance des résultats confidentiels d’un sondage commandé par l’organisation faîtière du patronat, economiesuisse, sur le délicat sujet de l’extension de la libre circulation à la Croatie. Un refus est à craindre: 50% des personnes interrogées voteraient non; 44% diraient oui. C’est une mauvaise nouvelle pour economiesuisse, qui a déjà perdu dimanche la bataille contre l’initiative Minder.

Le Conseil fédéral négociera cette année avec l’UE l’extension de la libre circulation à la Croatie, qui sera admise au sein de l’UE le 1er juin 2013. Puis le parlement fédéral statuera sur cet objet, ce qui ouvrira la voie à un référendum. L’UDC s’est déjà annoncée partante. Si bien que les Suisses voteront sur la Croatie sans doute en 2014. L’économie a, jusqu’à présent, défendu la libre circulation dont elle a profité. Si la Suisse devait dire non dans le cas de la Croatie, elle s’exposerait à des représailles de la part de l’UE.